Ce n’est pas parce que l’été est terminé que l’on n’a plus envie de soleil, de douceur et de verdure. Mais vous n’avez pas de jardin, alors ça va être compliqué de se rouler dans l’herbe. Et pourquoi ne pas adopter un mur végétal dans ce cas ? Allez vendu !

Prenez tout d’abord en considération la chose suivante : les panneaux de votre futur mur végétal sont très lourds. La pose doit donc s’effectuer sur des murs porteurs. Autre alternative plus simple : vous pouvez privilégier des murs végétaux mobiles, si vous aimez le changement.

Comment préserver vos précieuses plantes ? Evitez de les mettre à proximité d’une source de chaleur, ou totalement au soleil. Prévoyez plutôt un éclairage artificiel (une lampe), ou une lumière naturelle indirecte (lumière du jour).

Si vous avez envie de verdure dans votre chambre, aucun problème, si celle-ci n’est pas trop étroite (évitez les couloirs quels qu’ils soient et les endroits de passage). Pour l’arrosage, il peut être placé dans une pièce voisine : oubliez l’arrosage manuel.

Le prix

En fonction de votre budget, deux solutions : vous faites appel à un professionnel ou vous enfilez votre casquette de bricoleur ou de bricoleuse, à vous de voir ! Un pro vous demandera entre 600 € et 1 000 € / m2. Tout dépendra de la technique qu’il utilisera.

Si vous mettez la main à la pâte, comptez 30 € / m2 pour les panneaux en PVC, 500 € minimum pour les plantes, 100 à 200€ pour la pompe, 180 € pour le bac, 10 € pour le feutre horticole, soit une dépense de 1000 € pour un mur de 34 m2. Moins cher que la première solution, mais il va falloir vous armer de patience !

L’entretien d’un mur végétal

Pour le système d’arrosage, veillez à changer de manière régulière l’eau courante du bac, si celui-ci est en circuit couvert.

Laissez suffisamment d’espace à vos petites plantations : elles ont besoin de s’épanouir au large. Si votre mur végétal est extérieur, il faudra tailler vos plantes souvent. A l’inverse. En intérieur, traitez-le comme une simple jardinière !

Gardez un œil sur les systèmes d’arrosage, qui peuvent fragiliser vos murs. Vérifiez pompes et tuyaux régulièrement, et privilégiez l’inox, surtout si vous êtes l’installateur ou l’installatrice !

L’addition s’il vous plaît !

Avec un pro : entre 600 et 1 000 € du mètre carré

Sans pro, vous tout(e) seul(e) : environ 3 000 € pour le total

Envie de consommer autrement ?
Sofinco vous accompagne dans vos choix.
En savoir plus
Mathias Jouan

Mathias Jouan

Le cv assez court de mathias jouan, ceci concerne son activité de journaliste, pourquoi c'est un prescripteur avec autant de talent.

Leave a Reply