Parfois, on voudrait rester au calme à la maison pour avoir un peu de tranquillité, et retrouver la paix intérieure, grâce au silence. Hélas la famille (et vous savez qu’on ne la choisit pas) et votre quotidien ne vous offrent pas ces moments de silence tant désirés. Et si vous alliez profiter de votre moment de répis tant désiré en effectuant une retraite dans un monastère ?

Que ce soit le temps d’un week-end ou de quelques jours, et que vous soyez croyant ou non, les monastères peuvent vous accueillir entre leurs murs.

Si vous en avez la possibilité, (bien sûr que vous l’avez), c’est l’endroit idéal pour reprendre un nouveau souffle, réfléchir sur soi-même, prendre un peu de recul, bref, pour profiter d’un peu de quiétude.

Pas de panique, vous ne logerez pas avec les moines, mais hébergé(e) dans un bâtiment distinct, appelé « hôtellerie ». Vous serez tenu(e) de participer aux offices (attention certaines abbayes en proposent 7 par jour, c’est beaucoup tout de même), ou de respecter les temps de prières au cours de la journée.

Cette petite contrainte mise de côté, vous organisez votre temps comme bon vous semble. Avis à ceux qui ont la langue bien pendue : les repas pris en réfectoire s’effectuent en silence.

Déconnectez-vous ! Laissez ordinateurs et smartphones, à la maison… Car après tout, vous n’êtes pas là pour ça. Sortez ! Il y a un tas de ballades à faire en général, les monastères se trouvant dans des endroits plutôt retirés. Si vous êtes en quête de spiritualité, celle-ci ne tardera pas à venir à vous.

Retraite dans un monastère pendant les vacances

Si vous prévoyez de partir pendant les vacances, réservez votre retraite un mois à l’avance, surtout aux périodes religieuses tels que Pâques, l’Ascension, ou la Pentecôte. Concernant le budget (eh non, ça n’est pas gratuit), comptez environ entre 30 et 50 € par nuit avec repas !

Pour les non-pratiquants, ou les personnes qui rêvent d’une autre forme de sagesse, des monastères bouddhistes vous ouvrent leurs portes, tels que le Dhagpo Kagyu Ling à Saint-Léon-sur-Vézère (Dordogne) ou le centre Kadampa à Saint-Mars-d’Outillé (Sarthe). Vous serez initié(e) à l’art de la méditation. Comptez entre 200 et 400 € le séjour d’une semaine par personne.

Et en version luxe, ça existe ?

Si vous n’êtes absolument pas religieux, mais que vous aimez le silence dans des ambiances chics et feutrées, sachez que certains hôtels proposent bel et bien des retraites de type monastère mais version luxe. L’objectif étant de vous déconnecter pendant quelques jours au maximum, pour repartir du bon pied et en forme !

Pour ce faire, ces séjours ont lieu généralement en montagne pour profiter du calme et de l’air pur. L’hôtel Alpina à Gstaad en Suisse vous accueillera pour la modique somme de 2400 € durant 4 jours. N’oubliez pas de demander votre badge « silent », qui indique au personnel comme aux clients de l’hôtel de ne pas vous adresser la parole…

Notre sélection de monastères pour votre future retraite :

Abbaye Notre-Dame à Ganagobie (Alpes-de-Haute-Provence)

Abbaye de Lérins, sur l’île Saint-Honorat (Alpes-Maritimes)

Abbaye de Tamié à Plancherine (Savoie)

Abbaye de Sylvanès à Camares (Aveyron)

Abbaye de Saint-Wandrille à Saint-Wandrille-Rançon (Seine-Maritime)

Abbaye Saint-Pierre de Solesmes à Solesmes (Sarthe)

Envie de partir à l'aventure ? Sofinco vous accompagne dans vos projets avec une solution de financement adaptée. En savoir plus
Mathias Jouan

Mathias Jouan

Le cv assez court de mathias jouan, ceci concerne son activité de journaliste, pourquoi c'est un prescripteur avec autant de talent.

Leave a Reply